Actualités

« Le web se prête encore mieux à la diffusion du court-métrage » Catherine Habib, VODMANIA

3 questions à Catherine Habib, Directrice et co-fondatrice de Vodmania, plateforme de court-métrages.

VODMANIA – Interview de Catherine Habib from Hadopi on Vimeo.

Pourquoi le choix du court-métrage ?

Le court-métrage c’est ce que nous connaissons, c’est notre expertise. Le format court, plutôt que le format long. Il y a une passion, un amour de ce format-là. On peut raconter des histoires formidables en très peu de temps et en plus c’est un bel exercice.

Pensez-vous que le web soit le format le plus approprié au court-métrage ?

Ça se prête assez bien, je dirais que ce qui se prête encore mieux à la diffusion du court-métrage, ce sont les nouveaux modes de consommation des court-métrages, avec tous les écrans audiovisuels, mobiles, tablettes, etc., je vois mal l’utilisateur regarder un long-métrage d’une heure trente sur son mobile. Par contre regarder 3 ou 5 minutes une petite animation quand vous êtes dans le métro ou quand vous êtes dans la salle d’attente d’un aéroport c’est quelque chose qui se fait assez bien.

Quel type de court-métrages retrouve-t-on sur Vodmania ?

Tous les genres sont représentés, que ce soit la comédie, le drame, ou l’animation. Par contre, le choix chez Vodmania dans la ligne éditoriale, c’est de présenter à l’utilisateur les court-métrages qui ont été soit récompensés, soit qui ont été dans les festivals. C’est vraiment une proposition artistique assez unique qu’on a envie de proposer et non pas des court-métrages amateurs.

Pouvez-vous nous parler de l’actualité sur Vodmania ?

L’actualité, bien entendu, c’est ce nouveau site dont nous sommes très fiers, que vous pouvez découvrir à l’adresse www.vodmania.com.  Maintenant l’utilisateur peut acheter et louer nos films selon plusieurs méthodes : soit par micro paiement en envoyant simplement un sms, soit par carte bleue, par facture de téléphone, par facture du FAI ou par audiotel.

Un dernier mot à ajouter ?

Ce qui ressort c’est que le court-métrage est fabuleux parce qu’il y a une liberté qu’on ne trouve pas dans le long-métrage. Une liberté de création, financière, on n’a pas les impératifs économiques qu’on peut retrouver dans le long-métrage. Il a cette fébrilité, cette inventivité, ces contenus propres aux débuts, à des carrières qui commencent, à des énergies qui se fédèrent, à des envies de travailler tous ensembles. C’est ce que j’avais envie de dire sur le court-métrage. Le court-métrage est vraiment unique, c’est un univers, ce sont des évènements, et beaucoup de passion. C’est vraiment un cinéma en lui-même. Il faut oublier le court-métrage comme « antichambre du long », ou « sous-cinéma intello », le court-métrage n’a rien à voir avec tout ça, c’est avant tout la passion et des projets qui aboutissent et qui voient le jour et c’est toute une vie à écrire. C’est beaucoup de rêves le court-métrage.

Retrouvez Vodmania sur www.offrelegale.fr.
Accédez à Vodmania.

1 commentaire

  • fred dit :

    Je suis tout à fait d’accord, il faut utiliser les nouveau moyen de communication, les court métrage sont à prendre en compte pour sa partie marketing. C’est un formidable outil la vidéo, qui n’est pas encore bien exploité.

Commentez !


sept − 1 =