Actualités

« Le patrimoine constitué sur Europa Films Treasures est une caverne d’Ali Baba »
Serge Bromberg.

3 questions à Serge Bromberg, Président d’Europa Film Treasures, plateforme de films de patrimoine.

EUROPA FILM TREASURES – Interview de Serge Bromberg from Hadopi on Vimeo.

Pourquoi avoir fait le choix du film de patrimoine ?

Europa Film Treasures est un site qui inscrit les films, non seulement dans une démarche curieuse et précise, mais surtout dans une démarche construite autour de la rencontre entre une trentaine de cinémathèques européennes importantes qui chacune restaurent les films qu’elles ont trouvées dans leur cave, dans leur grenier. Le patrimoine ainsi constitué est une sorte de caverne d’Ali Baba, de la mémoire, de la curiosité, de la découverte qui n’est disponible que si on va en Serbie, en Hollande, en Italie, en Belgique, etc. L’idée d’Europa Film Treasures c’est de montrer que ces démarches juxtaposées de toutes les cinémathèques ne sont en fait que différents éléments d’une seule et même volonté de préserver la mémoire et surtout de faire découvrir de manière intelligente, curieuse et intelligible des films qui sont formidables. Si les internautes qui découvrent ces films pour la première fois sont curieux, ils peuvent aller sur les sites des cinémathèques et découvrir d’autres films. Europa Film Treasures propose 200 films construits, choisis, mis en musique, beaux, bien restaurés, dans des très bonnes définitions.

Europa, c’est un espace de rencontres où les gens disent : « Ah ! J’ai vu ce film-là, il est extraordinaire ! Je ne l’avais jamais vu ailleurs ». C’est ça la volonté de mettre sur un site Internet des films de patrimoine, c’est pour leur donner un contexte et les montrer dans le seul endroit où on les voit finalement correctement, à part les cinémathèques, bien entendu.

Comment voir un film sur Europa Film Treasures ?

Europa Film Treasures est un site de « Free on demand », c’est la clef gratuite qui vous ouvre tout ce patrimoine cinématographique. Vous pouvez découvrir des films dans leur intégralité sans discours promotionnel quel qu’il soit. Les films sont leurs meilleurs avocats et ils sont pour la plus part tout à fait formidables. Quand vous en aurez gouté un, deux ou trois, vous entrerez dans le site des uns et des autres en connaissance de cause et c’est là qu’interviendra le modèle payant. Notre démarche est communautaire et ne peut donc pas être commerciale.

Quel est votre modèle économique ?

Le modèle économique est un modèle de gratuité et d’ouverture. Le problème c’est que, bien entendu, aujourd’hui qui dit gratuit dit absence de remontés et des recettes et il y a, nécessairement, des coûts d’exploitation. Depuis 5 ans c’est l’Union Européenne, qui légitimement est dans sa mission pour soutenir Europa Film Treasures et d’autres organismes en France (le Centre National du Cinéma d’ailleurs vient de nous rejoindre au côté d’autres organismes). La réalité c’est qu’il suffit d’une décision institutionnelle pour que l’aide de l’Union Européenne s’arrête. Dans le meilleur des cas, le site Europa Film Treasures arrête de s’enrichir et, dans le pire des cas, arrête d’être opérationnel. Notre souci est là aujourd’hui, nous devons essayer de diversifier nos sources de financement. Nous essayons de solliciter des très nombreuses institutions et parmi ces très nombreuses institutions je dois avouer mon très grand scepticisme à constater qu’il y a des nombreuses structures en Europe qui avancent beaucoup de raisons qui les empêchent de nous aider, alors qu’il y a des nombreuses structures américaines commerciales qui sont en demande d’une lisibilité immédiate et à peu de frais pour faire la main basse sur le patrimoine européen et ces structures-là sont prêtes à nous aider très largement. Alors qu’est-ce qu’il faut faire…

Un mot sur votre actualité ?

Sur Europa Film Treasures nous essayons d’être le plus éclectique possible, les films sont de genres différents, mais évidemment tous les 6 mois, parfois même tous les 3 mois il y a des nouveaux films et évidemment ils sont mis en avant sur la page d’accueil du site. Nous avons signé des partenariats, notamment avec la Sacem et avec des organismes qui nous permettent de mettre en musique des œuvres muettes, qui n’ont jamais été en musique auparavant et qui sont des œuvres d’une curiosité incroyable. Il y a le premier Sherlock Holmes, il y a un truc sur le drame du Figaro, un vrai meurtre qui a eu lieu en 1914, vous aurez tout sur le drame du Figaro ! C’est tellement divers, il y a tellement de tout que je dirais qu’il se passe toujours quelque chose sur Europa Film Treasures. Sur des sites ou il y a 15 millions de donnés qui sont jetés en vrac on trouverait jamais la chose merveilleuse. Alors que sur Europa Film Treasures, sur les 200 films qui sont là je vous fiche mon billet qu’il y a au moins 50 qui vont vous passionner !

 

Commentez !


8 × = huit