Actualités

Le Labo de l’Édition nous présente son nouvel appel à candidatures thématique

Nous nous sommes entretenus avec Virgine Rouxel, Déléguée Générale du Labo de l’Édition, un incubateur dédié aux start-up innovantes dans le secteur de l’édition, à l’occasion de leur nouvel appel à candidatures.

Pouvez vous nous présenter le Labo de l’Édition

Le Labo de l’Édition est un incubateur de start-up dédié aux professionnels innovants de l’édition. Il a été lancé il y a 18 mois par la Ville de Paris, est porté par le Laboratoire Paris Région Innovation et est soutenu par divers partenaires (SOFIA, Centre National du Livre, Google, Dilicom,etc.). Nous déployons sur sur près de 500 m2 un espace de coworking, de rencontres et de formations. Le Labo est devenu le lieu de référence des start-up innovantes dans l’édition, ou en quête d’adaptation aux mutations profondes du secteur. C’est d’ailleurs pour cela que tous les thèmes incontournables de l’édition de demain (création numérique, digital maketing, data, recommandation, contenus augmentés, plateformes de distribution) font l’objet d’ateliers, de séances d’expérimentation, de conférences ou de barcamps.

Quels sont les types d’entreprises incubés au Labo de l’Édition ?

Le Labo de l’Édition a soutenu en 18 mois le développement d’une vingtaine de start-up innovantes sélectionnés parmi plus de 120 candidatures. Elles bénéficient durant un an d’un hébergement et d’un accompagnement sur mesure, conçu pour consolider et accélérer leur croissance. Ces entreprises très variées, souvent complémentaires, sont portées par des acteurs issus du monde de l’édition ou d’autres secteurs, avec une répartition équilibrée entre projets de contenus et projets de services et/ou technologiques.

Près de 5000 professionnels de tous horizons ont suivi les activités du Labo sur les réseaux ou sont venus sur place expérimenter, partager, se former, se connecter avec d’autres acteurs pour construire les produits et services de l’industrie du livre et de la presse de demain.

Quelles sont les principales qualités dont doit disposer un incubateur ?

Un incubateur doit être connecté aux réseaux de l’innovation, du financement des start-up, offrir des ponts vers les labos de recherche, s’entourer des bons experts, et avoir des liens à l’international. Cela lui garantira un bon degré de réactivité à mettre au service des start-up. Et s’il est thématique, comme le nôtre, il lui faut entretenir ses connexions avec le secteur dont il se réclame. Enfin bien sûr, comme tout cela est aussi et avant tout une affaire humaine d’entrepreneurs, il faut un bon coach/responsable de projet au sein de l’incubateur, qui puisse intervenir auprès de la start-up au bon moment sur les points clés de son développement.

Pouvez vous nous détailler votre appel à candidature thématique, et les principales qualités des entreprises y répondant ?

L’appel à candidature que nous lançons aujourd’hui est dédié aux projets en amorçage, créés depuis moins de deux ans, et souhaitant intégrer l’incubateur du Labo de l’Édition. Ces projets doivent être basés sur une innovation, ou une rupture technologique ou d’usage, dans la filière du livre et/ou de l’édition numérique au sens large (livre, presse, éducation, etc.), et doivent se concentrer sur les nombreuses pistes d’innovation qui restent encore à explorer :

  • Innovations « métier » sur la chaîne de l’édition : traitement des manuscrits, gestion des épreuves numériques, de la chaîne des droits ou de la traduction, recueil et exploitation des datas de lecture, recommandation, services aux auteurs, relations auteurs-lecteurs, print-on-demand, etc.
  • Innovations dédiées à la librairie indépendante : web-to-store, magasin connecté, géolocalisation et référencement local, marketing mobile, solutions de CRM dédiées, etc.
  • Nouveaux usages et nouveaux modèles : contenus enrichis, accessibilité et handicap,  services liés à l’open data, économie collaborative (co-création, crowdsourcing, crowdfunding), etc.
  • Nouvelles technologies : nouveaux supports, reconnaissance visuelle, réalité augmentée,  API, etc.

L’appel à candidature est également ouvert aux entreprises créées depuis plus de 18 mois et qui ont dépassé la phase d’amorçage. Elles seront alors accompagnées par le Labo de l’Édition tout en étant hébergées sur l’un des sites de Paris Incubateurs.

-

Accédez au Labo de l’Édition

Accédez à la fiche de candidature

Accédez au communiqué de presse

Commentez !


+ deux = 8