Actualités

[Brève] Piracy Data : les 10 films les plus téléchargés de la semaine et leurs disponibilités

Capture d’écran – piracydata.org

Le 15 octobre dernier, le site PiracyData.org créé par 3 universitaires du Mercatus Center de l’université Georges Mason en Virginie aux États-Unis : Jerry Brito (@jerrybrito), Matt Sherman (@clipperhouse) et Eli Dourado (@elidourado), a vu le jour.

S’appuyant sur les données de plusieurs sites, il synthétise au sein d’un tableau, les 10 films les plus téléchargés illégalement de la semaine grâce à BitTorrent ainsi que leur disponibilité aux États-Unis de manière légale sur internet (streaming, location, ou achat) grâce au site d’agrégation américain Can I Stream It.

Ce site permet ainsi d’apporter un élément de réponse à la question de savoir si le public américain se tourne vers le piratage à cause de l’indisponibilité des œuvres. Ainsi, au cours des 3 dernières semaines, 53% des films piratés étaient disponible au moins dans une forme de consommation légale ; au cours de la même période, 20% ont été disponibles en location, mais aucun n’était disponible en streaming.

Le site présente également des statistiques sur les précédentes semaines, un graphique permettant d’évaluer la progression de la disponibilité des œuvres et la possibilité de télécharger les données brutes détaillées.

-

Pour plus d’informations, visitez PiracyData.org

Categories: Brève

2 commentaires

  • Sam dit :

    Vous écrivez:
    > Ce site permet ainsi d’apporter un élément de réponse à la question de savoir si le public se tourne vers le piratage à cause de l’indisponibilité des œuvres.

    Vous vouliez bien sûr dire le public AMERICAIN.

    Vous écrivez ensuite :
    > Ainsi, au cours des 3 dernières semaines, 53% des films piratés étaient disponible au moins dans une forme de consommation légale.

    C’est encore, sinon faux, au moins trompeur. Si les données sur les films téléchargés illégalement sont bien globales, celles sur l’offre légale sont elles à ce jour encore à portée nationale. Qu’un film soit légalement disponible sur Netflix USA, ça ne concerne pas vraiment le consommateur francais.
    Au cours des trois dernières semaines, le nombre de ces films du top10 qui étaient disponible légalement EN FRANCE sur un site ayant obtenu votre joli label était… roulement de tambours… je me suis donné le mal de vérifier… ZERO. AUCUN. NADA. (quelle surprise…)

    Soit dit en passant, un outil comme CanIStreamIt permettant à l’internaute FRANCAIS voulant streamer ou télécharger un film ou une série de savoir si le contenu souhaité est disponible sur l’une ou l’autre des plateformes labellisées serait d’une réelle utilité. Tant qu’à claquer 3 millions d’argent du contribuable dans un label, un tel outil aurait au moins donné un semblant d’utilité au dit label, ne serait que pour constater l’inanité de l’offre actuelle.

    En résumé, après tout ce temps et cet argent dépensé, toujours un ZERO pointé pour l’offre légale en France, et toujours un langage trompeur de la part de l’Hadopi qui essaie de faire prendre des vessies pour des lanternes au lecteur inattentif (53% des films disponibles, bien sûr…). Plus ça change…

    Bon, je vais retourner télécharger légalement des documentaires sur la vie sexuelle des mouches, moi… Ça, au moins c’est disponible.

  • admin dit :

    Bonjour,

    Nous avons corrigé le billet selon vos recommandations.

    Merci de nous avoir fait part de votre commentaire.

Commentez !


neuf + 4 =